Cameroun – Achèvement du complexe sportif d’Olembe / Cyrille Ntolo (président du comité ad hoc des infrastructures au ministère des Sports): « Les 55 milliards ne sont pas un projet de détournement de milliards, encore moins de surfacturation »

0
39

Dans un article publié sur Cameroun-Info.Net le 5 février 2021, votre agenda en ligne a été dévoilé, grâce aux informations du magazine L’anecdote nLe1158, que le Cameroun recherchait des financements internes et externes pour l’achèvement des travaux sur le complexe sportif d’Olembe. Lancés il y a 5 ans, ils ont rencontré de nombreux blocages au cours des derniers mois en raison des tensions de trésorerie dans lesquelles les Canadiens Magil (société qui a repris le marché après le départ de Piccini). Médias appartenant à Jean Pierre Amougou Belinga a révélé que le Cameroun avait besoin 17 milliards FCFA pour terminer les travaux de construction de cette grande infrastructure CAN 2021.

Près de deux semaines après la publication de cet article, le Président de la République, Paul Biya a signé le mardi 16 février 2021, un décret autorisant le ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire à travailler avec le Standard Chartered de Londres et BPI Export Finance un contrat de crédit d’un montant de 84101978, 98 euros, pour financer le projet d’achèvement des travaux du complexe sportif d’Olembé.

«Le Secrétaire à l’Economie, à la Planification et au Développement Régional est autorisé, avec pouvoir de délégation, à signer une convention de crédit à la valeur de Standard Chartered of London et BPI Export Finance. 84101978, 98 euros, est à proximité 55166693111 de la FCFA, pour financer le projet d’achèvement des travaux du complexe sportif d’Olembé dans la ville de Yaoundé « , on peut lire dans ce document.

Cette décision a provoqué une indignation générale dans l’opinion nationale, certains Camerounais considérant ce dernier comme un sombre projet de surfacturation et de détournement de fonds. Cependant, le ministère des Sports et de l’Éducation est assuré que ce n’est pas le cas. Recherche effectuée par nos collègues du Crtv Lundi 22 février 2021, Cyrille Ntolo, le président de la commission ad hoc en charge des infrastructures au sein dudit ministère, a tenté de publier un communiqué

Ce qui se passe, c’est que juste après le retrait de la CAN 2019 au Cameroun, la société Piccini décide d’arrêter les travaux. Magil, qui vient d’achever les travaux sur le stade de la réunification à Douala, propose alors avec le soutien du gouvernement canadien d’aider le gouvernement dans l’achèvement du complexe sportif d’Olembe. Magil décide d’achever toutes les composantes du complexe dans les limites de l’enveloppe restante du marché d’origine de Piccini, soit 50 milliards de FCFA, ce qui équivaut à un financement non mobilisé du premier marché plus 5 milliards de coûts supplémentaires. Les 50 milliards ne sont donc pas un projet de détournement de milliards, encore moins de surfacturation. Standard Chartered Bank s’est rendu compte que les procédures d’attribution du contrat à Magil étaient assez régulières, tant au regard des lois nationales qu’internationales. Elle a donc décidé de poursuivre les négociations avec le gouvernement camerounais.« il a déclaré.



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.