Scandale sexuel: Fridolin Nke retire sa plainte contre Manassé Aboya

0
41

Nous approchons de la fin du conflit entre Fridolin Nke et Manassé Aboya, qui sont à la pointe depuis plusieurs mois. Alors que la guerre entre les deux universitaires s’est intensifiée ces derniers mois, nous avons pu observer le dépôt d’armes entre eux. Et ceci après la décision de Fridolin Nké de retirer sa plainte contre le professeur. Dans une déclaration publiée hier, Dr. Nke a annoncé qu’il avait décidé de retirer sa plainte contre Manassé Aboya lorsqu’ils avaient promis « une violente attaque contre lui ». « Après le communiqué d’hier annonçant une » attaque violente « contre les responsables de la Cabale commise contre moi, j’ai reçu de nombreux conseils des anciens, dont mon père Hubert MONO NDJANA et M. Norbert KAMGAING LÉLÉ et ami, à savoir le journaliste David ATEMKENG, qui a initié une médiation entre mon aîné Manassé Aboya ENDONG et moi. Après plusieurs séances d’échange et de réconciliation, j’ai décidé de retirer unilatéralement ma plainte contre le grand frère Aboya Manassé devant le tribunal de première instance de Yaoundé (centre administratif) sans indemnité. À la lumière du succès de cette initiative, je tiens à remercier tous ceux qui m’ont apporté leur soutien et leur affection au cours des dernières semaines. Je tiens à remercier très sincèrement M. David Atemkeng pour le soin, le don de soi, l’esprit pacifiste et les vertus multiculturelles dont il a si magistralement fait preuve dans cette délicate médiation. Je salue également la sincérité manifestée par M. Aboya au cours de ces discussions. En conclusion, je voudrais assurer mes compatriotes que ce résultat n’a rien à voir avec la mission de dénoncer les failles de gouvernance du pouvoir existant et de reconstruire nos normes historiques et nos nobles aspirations en tant que peuple libre. Cette mission, que je me suis librement confiée, se poursuit avec une détermination sans faille », lit-on dans son communiqué. « Attaque violente » Le professeur de philosophie a déclaré avoir été victime d’une cabale perpétrée contre lui par le conseiller technique du ministère de l’Enseignement supérieur et son personnel de réseau social et avait annoncé une réponse cinglante au plus fort de l’attaque, élevant le ton entre le Dr. Fridolin Nké, professeur de philosophie à l’Université de Yaoundé I, et le professeur Aboya Manasse Endong, conseiller technique n ° 1 au ministère de l’Enseignement supérieur, pour un débat sur des idées qui se transforment en question de moralité. Le premier à se sentir calomnié et diffamé dans une sentence de l’émission «Canal Presse» le 8 novembre 2020 sur Canal2 International, l’a poursuivi en justice. Malgré ces poursuites qui vont bientôt être lancées, les deux scientifiques s’étranglent constamment sur les réseaux sociaux. De nouveaux alliés sont entrés en jeu et des pointes tirent des deux côtés. Dr. Fridolin Nké se dit victime d’une « cabale » orchestrée par son collègue sur les réseaux sociaux avec l’aide de plusieurs responsables de l’enseignement supérieur, dont le chef de ce département ministériel, le professeur Jacques Fame Ndongo, qui participe également. Le professeur de philosophie a annoncé lundi soir, 11 janvier 2021, qu’il risquerait les attentats avec véhémence. «Je ne peux rester indifférent à cette campagne délibérée de sabotage systématique et à cette grave atteinte à mon honneur, à mon sérieux et à ma dignité. Demain, mardi 12 janvier 2021, à 18 heures, je lancerai une violente attaque contre les coléoptères responsables de cette affaire », a annoncé le philosophe. Après son assignation, le professeur Aboya a averti le Dr. Nké, qu’il a accusé d’avoir organisé un dénigrement de lui-même sur Internet en manipulant son identité à des fins diffamatoires.

REF: www.camerounweb.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]