Saisie de 600 bouteilles de gaz dans un réseau de transfert à Douala, capitale économique du Cameroun

0
182

(Investir au Cameroun) – Le ministère du Commerce (Mincommerce) annonce que le 20 février, il a saisi 600 bouteilles de gaz à usage domestique dans un réseau de siphons du quartier Yassa de Douala, la capitale économique du Cameroun.

Tout a commencé par une vidéo circulant sur les réseaux sociaux révélant des actes frauduleux de siphonnage de gaz domestique par des personnes dans des camions garés dans un entrepôt. Sur instruction du ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, représentant du département du Wouri et son équipe vont lancer une recherche du site sur la base des quelques indications de ladite vidéo. », Salue le ministère du Commerce.

La même source continue:  » Après quelques heures, le site est identifié par des agents de la Délégation commerciale du département du Wouri. Pris en flagrant délit, les responsables de ce trafic d’êtres humains s’enfuiront avant l’arrivée des policiers, mais nous parviendrons tout de même à mettre la main sur deux d’entre eux qui ont été mis à la disposition de la police judiciaire à des fins d’enquête

L’exploitation des détenus montre que le réseau démantelé aujourd’hui n’était pas seulement spécialisé dans le trafic de gaz, mais aussi dans la falsification de carburant. La perquisition permettra une véritable saisie de plus de 600 bouteilles de gaz de marque MRS et Total, ainsi qu’une multitude de canalisations. L’entrepôt est scellé et reste sous surveillance.

Le secrétaire au commerce rappelle aux consommateurs que le numéro d’utilité publique 1502 reste ouvert à toutes les accusations de pratiques commerciales illégales dont ils pourraient être victimes ou témoins.

Le démantèlement de ce réseau de transfert de bouteilles de gaz à Douala n’a pas seulement une importance économique (perte de revenus parmi les opérateurs et fraude d’usagers). Cela pose également des problèmes de sécurité. Selon le ministère en charge des mines, ce type de manipulation peut provoquer des explosions avec des pertes en vies humaines. Dans la nuit du 22 novembre 2014, une manipulation problématique des bouteilles de gaz à proximité des maisons a provoqué une explosion majeure dans le quartier d’Etoudi, où se trouve le palais présidentiel de Yaoundé. Une cargaison d’environ 3 000 bouteilles de gaz a ensuite été détruite, endommageant les transformateurs et les lignes de transmission de la compagnie d’électricité, laissant une partie de la ville dans l’obscurité.

Sylvain Andzongo



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.