Crédits à long terme: le Cameroun vise à lever 225 milliards FCFA sur le marché des titres de la Cemac d’ici fin juin 2021

0
44

(Investir au Cameroun) – Dans l’actuel premier semestre 2021, le Trésor camerounais veut une enveloppe pour une enveloppe sur le marché des titres publics des banques centrales des six pays de la CEMAC (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale ) montant total de 225 milliards de FCFA, apprend-on d’un document officiel, que la direction générale du Trésor du ministère des Finances vient de mettre en circulation. Ces opérations de levée de fonds seront conduites au travers d’émissions successives d’obligations d’État assimilables (OTA), avec des échéances comprises entre 5 et 10 ans.

Au début de ce programme de mobilisation de financements à long terme sur le marché des titres publics de la Cemac, le Cameroun émettra des OTA à 5 ans le 24 février 2021. Grâce à cette opération, remboursée à 5,5%, le gouvernement espère recevoir une première enveloppe de 50 milliards de FCFA des investisseurs.

Deux nouvelles opérations sont prévues pour mars 2021. Premièrement, le 10 mars, avec une émission d’OTA à 7 ans rémunérée à 6%, pour un financement attendu de 35 milliards de FCFA. Rebelote le 24 mars 2021, avec une opération visant à lever 40 milliards de FCFA via une émission publique de titres à 5 ans avec un taux d’intérêt de 5,5%. Au total, une enveloppe totale de 125 milliards de FCFA est attendue des opérations monétaires de la Cemac au cours des trois premiers mois de l’année en cours, contre 100 milliards de FCFA au 2e trimestre 2021; soit 225 milliards de FCFA au total, pour les six premiers mois de 2021.

En effet, entre avril et juin 2021, en plus d’une émission d’OTA à 5 ans toujours rémunérée à 5,5%, le Trésor camerounais émettra des OTA à 10 ans pour 30 milliards de FCFA cette fois-ci. Echéance le 5 mai 2021. Cette opération, au taux d’intérêt de 7%, est destinée à lever 25 milliards de FCFA. Contre 45 milliards FCFA pour la dernière opération du semestre. Cela est prévu pour le 30 juin 2021 et se fera par le biais d’OTA de 6 ans remboursés à 5,8%.

Concours gabonais et congolais

Pour inciter les investisseurs de la zone Cemac à participer à ce programme de levée de fonds, la Direction Générale de la Trésorerie du Département du Trésor vante dans un prospectus publicitaire les bénéfices d’investir dans des papiers gouvernementaux.Dettes publiques négociables ou bons du Trésor similaires; remboursé à un taux d’intérêt plus élevé que celui de l’épargne traditionnelle; exonéré d’impôt; profiter de la garantie de l’État (pas de risque de défaut); liquide, donc facilement convertible en espèces par cession ou refinancement avant échéance», Donne un aperçu du document de campagne.

Le Cameroun, premier architecte du crédit long terme sur le marché sous-régional des titres publics, totalisant respectivement 150 et 219,4 milliards de FCFA en 2019 et 2020, bénéficie de la confiance des investisseurs actifs sur ce marché. En effet, grâce à une politique de taux d’intérêt très prudente, le Cameroun bénéficie du statut de pays endetté le moins cher sur le marché des bons du Trésor de toute l’Afrique subsaharienne.

Mais la tâche ne s’annonce pas facile pour le Trésor camerounais en cette année 2021, en raison de la concurrence qu’il pose désormais du Gabon (885 milliards FCFA à mobiliser sur ce marché d’ici 2021) et du Congo sur le marché des titres publics, en termes de long prêts à terme. Malgré le risque plus élevé qu’ils représentent par rapport au Cameroun, selon certains analystes, ces deux pays ont des taux d’intérêt plus avantageux, qui génèrent des rendements plus élevés, et sont donc susceptibles d’attirer quelques personnes.

Par exemple, alors que les OTA camerounais à 5 ans affichaient des rendements de 5,96% en décembre 2020, les titres congolais et gabonais du même type affichaient des rendements supérieurs à 11 et 10%. Dans le même temps, alors que le Gabon sert des taux d’intérêt de 4,5% sur les OTA à 2 ans début 2021 et que le Congo propose aux investisseurs 6,2% sur les OTA après 4 ans, le Cameroun tente d’attirer les investisseurs, depuis 2020, avec un taux d’intérêt de 5,5 % sur les OTA d’une durée de 5 ans, 6% sur les titres d’une durée de 7 ans et 7% sur les titres d’une durée de 10 ans.

Brice R. Mbodiam

Lisez aussi:

09/02/2021 – En 10 ans, les six États de la CEMAC ont levé 3,323 milliards de FCFA auprès du marché monétaire, soit 6,3% du PIB

19-01-2021 – Le Gabon compte sur les investisseurs camerounais pour lever 885 milliards FCFA sur le marché monétaire d’ici 2021

18/09/2020 – Marché des titres d’État: le coronavirus stimule le crédit long terme en zone Cemac

22/09/2020 – Marché monétaire: les titres gouvernementaux du Cameroun, du Gabon et du Congo sont les plus recherchés par les investisseurs



Source link

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]