1,6 milliard FCFA pour l’étude de faisabilité de l’extension du chemin de fer du Cameroun au Tchad

1
71

(Investir au Cameroun) – Après le Tchad, le Cameroun vient de bénéficier des moyens nécessaires à la réalisation de l’étude de faisabilité de l’extension du chemin de fer Cameroun-Tchad. L’accord de prêt correspondant a été cosigné à Yaoundé le 20 février 2021 par le ministre camerounais de l’Économie (Minepat), Alamine Ousmane Mey et le responsable pays de la Banque africaine de développement (BAD) au Cameroun, Solomane Kone. Il s’agit d’un prêt concessionnel de 1,6 milliard de FCFA.

Selon Solomane Kone, cette recherche se déroulera sur une période de 22 mois. Les résultats de ces travaux permettront d’établir la viabilité socio-économique du chemin de fer et de déterminer la meilleure solution (technique et économique), en tenant compte des conditions institutionnelles, sociales et environnementales.

Alamine Ousmane Mey, pour sa part, a indiqué que la construction d’une voie ferrée entre Ngaoundéré et Ndjamena se justifie par l’importance du volume des échanges, estimé à 203,4 milliards de FCFA par an en moyenne depuis 2008. Dans ce contexte, le port de Douala, au Cameroun, constitue la principale route d’accès du Tchad à la mer. La quasi-totalité du commerce extérieur du Tchad passe par cette infrastructure et emprunte la route de Ndjamena, via Yaoundé et Ngaoundéré.

Selon Minepat, le chemin de fer permettra Alors « soulager le réseau routier et éviter les perturbations des redevances, ce qui malheureusement augmente les coûts de transport et a un impact négatif sur la compétitivité des marchandises renvoyées à Ndjamena

Sur le plan environnemental, la construction de cette voie ferrée contribuera à la croissance verte des deux pays en facilitant la croissance des échanges via la voie ferrée, qui est un mode de transport moins polluant que le transport routier.

Ces études de faisabilité, attendues dans trois ans, pourraient permettre d’envisager enfin le démarrage des travaux sur la voie ferrée elle-même. Car le chemin de fer s’arrête jusqu’ici dans la capitale régionale Adamaoua, à Ngaoundéré, côté Cameroun. La liaison avec Ndjamena, la capitale tchadienne, est donc attendue.

SA



Source link

1 COMMENT

  1. 1,6 milliard FCFA pour l’étude de faisabilité de l’extension du chemin de fer du Cameroun au Tchad | CAMEROON MAGAZINE : Cameroon news - Echos du Cameroun

    […] Lire l’article au complet sur web.cameroonmagazine.com var betterads_screen_width = document.body.clientWidth;betterads_el = document.getElementById('bsac-7034-815403006'); if (betterads_el.getBoundingClientRect().width) { betterads_el_width_raw = betterads_el_width = betterads_el.getBoundingClientRect().width; } else { betterads_el_width_raw = betterads_el_width = betterads_el.offsetWidth; } var size = ["125", "125"]; if ( betterads_el_width >= 728 ) betterads_el_width = ["728", "90"]; else if ( betterads_el_width >= 468 ) betterads_el_width = ["468", "60"]; else if ( betterads_el_width >= 336 ) betterads_el_width = ["336", "280"]; else if ( betterads_el_width >= 300 ) betterads_el_width = ["300", "250"]; else if ( betterads_el_width >= 250 ) betterads_el_width = ["250", "250"]; else if ( betterads_el_width >= 200 ) betterads_el_width = ["200", "200"]; else if ( betterads_el_width >= 180 ) betterads_el_width = ["180", "150"]; if ( betterads_screen_width >= 1140 ) { document.getElementById('bsac-7034-815403006-place').innerHTML = ''; (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});}else if ( betterads_screen_width >= 1019 && betterads_screen_width < 1140 ) { document.getElementById('bsac-7034-815403006-place').innerHTML = ''; (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});}else if ( betterads_screen_width >= 768 && betterads_screen_width < 1019 ) { document.getElementById('bsac-7034-815403006-place').innerHTML = ''; (adsbygoogle = […]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.