World news – Covid-19: une transformation locale sans précédent sur la côte des Alpes-Maritimes

0
10

Science et avenir

santé

Par

AFP

le 22 février 2021 à 10h34, mis à jour le 22 février 2021 à 15h18

4 min de lecture

Nice et la côte des Alpes-Maritimes seront à nouveau strictement limitées pendant au moins deux week-ends, dans l’espoir de contenir l’épidémie de Covid-19 dans le département le plus touché de France.

Le Préfet des Alpes-Maritimes Bernard Gonzalez lors d’une conférence de presse le 22 février 2021 à Nice

« Ça commence à devenir très difficile »: La fatigue a indiqué lundi à Nice que les autorités ont annoncé un peine de prison sans précédent dans la ville et sur la côte des Alpes-Maritimes au cours des prochains week-ends pour contrer l’épidémie de Covid-19 dans ce département particulièrement touché.

« C’est probablement nécessaire, mais ça dure depuis plus d’un année », soupire Cécile Saliou, 45 ans, peu après que les autorités aient présenté les nouvelles mesures.

Craint par les habitants, mais demandée par certains élus, la redéfinition partielle touchera les habitants des communes du littoral des Alpes-Maritimes qui s’étendent de Théoule-sur-Mer à Menton, une zone qui rapporte environ 90% ensemble la population du département pour les deux derniers week-ends des vacances scolaires (27-28 février et 6-7 mars).

« Je suis heureux d’être enseignant pour pouvoir passer la semaine prochaine à la sortie en vacances « , Mme Saliou tente de mettre le bon point de vue.

Comme pour le premier accouchement il y a un an, le week-end, mais dans un rayon de 5 km, excursions d’une heure avec certification (médecins, animaux, sports , promenades) approuvée.

« On perd une journée de travail, samedi, qui est un jour important », regrette le libraire Philippe Bernini. « Vous (les autorités) dites presque qu’il ne faut pas venir à Nice de peur que les gens n’osent bouger pour le reste de la semaine », craint le soixante-dix ans.

Une telle restriction territorialisée a été mise en place depuis le 5 février à Mayotte, c’est une première depuis le début de la crise sanitaire dans la métropole française. Certains élus de la Moselle affirment qu’elle n’a pas été mise en œuvre dans ce département.

« La situation sanitaire dans les Alpes-Maritimes est particulièrement préoccupante », rappelle le ministre de la Santé Olivier Véran: « 500 personnes tombent malades chaque jour ».

Les services hospitaliers sont « quasi saturés », a souligné Romain Alexandre, le représentant de l’ARS: Le taux d’incidence dans le département (588 pour 100 000 habitants, contre 190 en moyenne nationale) est « le plus élevé de France » et le le taux de positivité est « significativement augmenté dans toutes les tranches d’âge à l’exception des plus de 80 ans ».

« Il y a eu une accélération » depuis « dix jours chez les patients plus jeunes », confirme Michel Carles, spécialiste des maladies infectieuses au CHU de Nice.

« Je pense que les gens n’ont pas remarqué que les équipes subissaient beaucoup de stress depuis des mois », a poursuivi le médecin rencontré par l’AFP, expliquant que le système hospitalier « montrait des signes de fatigue ».

« Devenir une restriction le week-end décourage particulièrement nos visiteurs de se rendre sur la Côte d’Azur pendant ces vacances d’hiver », a déclaré Christian Estrosi, maire LR de Nice.

Pour faire face à la situation, les autorités ont annoncé Pendant 15 jours à partir de mardi, les magasins de plus de 5000 m2, à l’exception des pharmacies et des épiceries, seraient fermés dans le département et le bar serait abaissé pour les magasins de plus de 400 m2. Les contrôles à la frontière italienne et dans les aéroports sont également renforcés.

Enfin, le préfet a promis « d’accélérer » la campagne de vaccination dans le département, qui recevra environ 4500 doses du vaccin Pfizer dans les prochains jours.

« La situation dans les Alpes-Maritimes est pas la même aujourd’hui la situation de tout le pays », a néanmoins rappelé le ministre de la Santé.

« La situation sanitaire dans tout le pays est toujours préoccupante. Pendant quatre ou cinq jours consécutifs, la propagation du virus a de nouveau augmenté, mais nous ne sommes pas du tout dans la situation des Alpes-Maritimes », a-t-il déclaré. Côté vaccins, le laboratoire Sanofi a annoncé qu’il produirait le vaccin contre Covid-19 en France pour son concurrent américain Johnson & Johnson à partir du troisième trimestre 2021.

Le coordinateur de la campagne de vaccination en France, Alain Fischer, s’est réjoui d’avoir informé lundi via LCI que «75% des résidents des maisons de retraite médicalisés ont été vaccinés avec un bon taux d’acceptation». «D’ici juin, nous aurons vacciné toutes les personnes vulnérables, 17 à 20 millions de Français, certainement ceux qui en sont atteints. . « veux », dit-il.

COVID-19 [feminine
Coronavirus
Vaccination Covid
Reconfinement
Alpes-Maritimes
gentil

Votre adresse sera utilisée pour envoyer les newsletters qui vous intéressent. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en contactant l’adresse abonnements @ Sciencesetavenir .fr écrire

Votre adresse sera utilisée pour envoyer les newsletters qui vous intéressent. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en contactant l’adresse abonnements @ Sciencesetavenir écrire .fr

Ref: https://www.sciencesetavenir.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici: EBENE MEDIA TV

Vidéo du jour:

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]