World news – Alain Bernard: l’appel poignant du champion pour aider sa mère à se blesser dans sa chair

0
24

Éliane Bernard fait partie d’une centaine de patients opérés par le soi-disant «chirurgien de l’écart» entre 2015 et 2017. Son fils Alain Bernard sort du silence et réclame justice.

Si l’on sait qu’il est l’une des figures du sport olympique français, Alain Bernard est avant tout un fils. L’ancien nageur au palmarès sportif impressionnant a décidé de se battre pour une cause qui lui tient à cœur. Sa mère, Éliane Bernard, fait partie de la centaine de patients du soi-disant «chirurgien de l’écart», un chirurgien soupçonné d’avoir testé un protocole entre 2015 et 2017 sans avertir ses patients ni demander leur approbation à l’hôpital.

Comme des dizaines d’autres personnes, Éliane Bernard a subi une opération du dos par le chirurgien le 9 janvier 2017, et a reçu une injection d’un type de ciment dans plusieurs disques intervertébraux. Face à la souffrance de sa mère, Alain Bernard a décidé de rompre le silence. «Ma mère, je lui dois beaucoup, je lui dois tout dans ma vie. Elle m’a accompagné quand j’étais petite pour apprendre à nager. Derrière elle, elle m’a accompagné dans les compétitions pour que je puisse vivre ma vie, mon sport et le mien Passion. C’est insupportable de les voir souffrir et surtout de ne pas avoir de solution », a-t-il déclaré à RTL lundi 22 février. Sa mère a également témoigné: « C’est un handicap majeur. Je n’ai pas été averti qu’une nouvelle technique était en cours de test sur moi, je suis un cobaye. »

Le conseiller sportif de 37 ans, récemment marié, non seulement soutient sa mère de 71 ans, mais aussi d’autres victimes. De cette manière, l’ancien nageur a appelé les victimes à rejoindre le collectif, qui lance une procédure judiciaire. «Je fais vraiment appel à tous ceux qui souffrent aujourd’hui et qui ne s’en remettent pas. Le défi est d’identifier autant de patients blessés que possible dans leur vie aujourd’hui. Ne vous sentez pas seuls dans leur douleur, dans leur détresse. Et Laisser un avocat prendre les commandes. On dit qu’il y a de la force dans l’unité, c’est exactement cela: s’unir pour faire connaître et éviter que cela ne se reproduise », a ajouté Alain Bernard. Le chirurgien concerné, Gilles Norotte, affirme avoir été victime d’une campagne de diffamation.

Les informations recueillies sur ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique pour Reworld Media Magazines et / ou ses partenaires et prestataires afin de pouvoir pour envoyer des conseils et des offres promotionnelles.
Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant.
Pour en savoir plus ou pour exercer vos droits, vous pouvez consulter nos conditions générales d’utilisation.

Ref: https://www.closermag.fr