La Centrafrique se dote d’un scanner et d’un centre d’hémodialyse, l’expertise camerounaise mis en valeur

La République centrafricaine met en place un centre d'hémodialyse et un centre d'imagerie médicale, avec notamment un scanner. Une bonne première pour le pays, qui vise à améliorer les soins de santé.

0
96

La République centrafricaine met en place un centre d’hémodialyse et un centre d’imagerie médicale, avec notamment un scanner. Une bonne première pour le pays, qui vise à améliorer les soins de santé.

Un projet confié à un homme d’affaire camerounais qui avait déjà fait ses preuves dans le domaine. Car ayant construit et équipé plusieurs centres d’hémodialyse au Cameroun, c’était la personne la mieux indiquée pour la bonne marche et la réussite d’un tel projet.

Dialyse, tomodensitométrie, mammographie, panorama dentaire… Le centre hospitalier de Bangui apporte une contribution considérable à l’équipement. Mais attention, prévient Abdel-Karim Zakaria, directeur de l’hôpital général, l’équipement ne fait pas tout.

« Une chose est d’avoir cet équipement, une autre c’est d’avoir des hommes compétents qui opèrent cet équipement et l’entretiennent pour le bien de la population », souligne le directeur. Le gros problème que nous allons avoir est le problème de la dotation en personnel. Nous devons accorder une attention particulière à la formation du personnel et au renforcement de ses capacités. C’est vraiment urgent. «  »

Évacuations médicales
Ces deux centres sont initialement destinés à sauver des vies, mais aussi à résoudre partiellement le problème de l’évacuation sanitaire. «Cela va améliorer le plateau technique (et) faciliter le diagnostic de nos médecins, assure le président de la République Faustin Archange Touadera. S’ils n’ont pas les ressources pour faire leurs diagnostics, nous devons évacuer ces patients, et cela coûte beaucoup d’argent à l’État. Nous dépensons beaucoup d’argent pour évacuer nos patients à des fins de diagnostic. «  »

En un an, 229 personnes ont été évacuées pour des raisons médicales pour un coût estimé pour l’État à plus de 3 milliards de francs CFA ou plus de 4,5 millions d’euros.

REF:https://www.rfi.fr/fr/

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]